30/03/2020 – Jour 14 – Rêvons

Je me réveillerai et sortirai de mon confort. Je sortirai, oui, j'agirai. Je martèlerai, je battrai le pavé. J'investirai chaque interstice de la rue comme les mauvaises herbes, celles qu'on appelle ainsi quand elles sont les adventices. Nous serons les adventices, présents avant tous les autres, nous contentant d'un rien, nous nourrissant de tout, du meilleur de l'air et du temps pour faire le sol nourricier du mieux : l'humus. L'humus dans son étymologie même, commune à celle de l'humanité. 
 
Ce matin, quelques courses de « première nécessité » ! Les premières depuis plus de 15 jours. Dans les magasins, des gens ont peur. C'est visible. Ils s'écartent dès la menace d'un autre énergumène en approche... D'autres feignent au contraire de faire comme si de rien n'était, sifflotant et plaisantant à haute voix sur le thème joyeux du « même pas peur ». 
Moi, je suis entre les deux. Je déambule et j’apprécie le calme et davantage de respect de l'autre dans le comportements.
© Eric Benoit